CIRCLE OF FRIENDS : The Garden

CIRCLE OF FRIENDS
The Garden
Hard Rock mélodique
Escape Music

Ce kaléidoscope musical est le rendez-vous volontaire d’artistes de haute voltige, qui chacun dans leur chapelle, ont voué leur âme au hard mélodique avec une bonne pêche. Treize titres d’égale qualité constituent The Garden qui bénéficie d’une production digne de ce nom. On se plait vraiment à écouter la totalité de ce ‘cercle d’amis’ international qui ne se disperse pas en démonstrations stériles (ces gens-là savent jouer et n’ont pas besoin de le prouver). Au programme, une grande majorité de titres mélodiques et accrocheurs typiquement hard rock, sans prétention ni innovation, mais qui font mouche. On retrouve des chanteurs et chanteuses possédant chacun dans leur style un timbre de voix extraordinaire ainsi que des guitaristes volubiles comme Joel Hoekstra (Whitesnake) et Steve Morris (Ian Gillan). Ici point de fonds de tiroir, il n’y a que du bon assemblé par Bruce Mee de Fireworks Magazine suite à la disparition de sa mère. Les palmes d’or reviennent sans contestation possible à Robin Beck pour son interprétation très personnelle du tube d’Abba « Knowing Me, Knowing You », à James Christian (House Of Lords) égal à lui-même sur le poignant « Never Gonna Make Me Cry », à la plus rockeuse du lot Doro qui a l’honneur d’ouvrir les festivités avec « Little Peace Of Heaven », ainsi qu’à Jaime Kyle autrice/interprète d’un épatant « Take My Love To Heart » avec la complicité de Kevin Chalfant (The Storm). Le classique de Blue Öyster Cult« Don’t Fear The Reaper » revisité par Robin McAuley (MSG), l’épique « Bad Blood » de Jeff Scott Soto ou l’hypnotique « Trick Of The Light » de la Canadienne Darby Mills sont aussi imparables. Au milieu de ces fiers vétérans, autant d’interprètes moins connus mais tout aussi intéressants comme comme Cheri Lynn, Gabrielle De Val, Tanya Rizkala ou Karen Fell. Voilà un disque vraiment bien foutu pour qui veut surfer sur une vague de nostalgie et enrichir sa discothèque. [Philippe Saintes]