You are currently viewing CANCER BATS </br> Evasion sonore

CANCER BATS
Evasion sonore

Psychic Jailbreak, septième album des Canadiens, est le premier composé sans le guitariste et fondateur du groupe, Scott Middleton. Malgré cette absence de taille, l’énergie et la bonne humeur au sein du trio ne semblent pas du tout consumées. Les fans de la première heure de Cancer Bats peuvent donc être rassurés… [Entretien avec Liam Cormier (chant) par Norman Garcia – Photos : DR]

Peux-tu commencer par nous dire comment a été composé votre nouvel album en l’absence de votre guitariste, fondateur et compositeur habituel de Cancer Bats, Scott Middleton ?
Oui, ça s’est en effet fait sans lui mais avec Jaye (Schawrzer) qui s’est, entre autre, occupé des parties de guitares. Mais la première difficulté pour composer l’album réside plutôt dans le fait que nous vivons tous dans des villes différentes et que nous n’avons pas pu nous réunir au début. On a donc commencé par s’occuper chacun nos parties, tout en restant connectés, puis au fur et à mesure on s’est vite retrouvé avec sept ou huit titres. Du coup cette manière de fonctionner s’est révélée positive en attendant de se retouver tous ensemble en studio.

Et comment avez-vous prévu de le remplacer sur scène, j’ai notamment entendu parler de Stephen Harrison (Fever 333) ?
Ouais, Stephen va nous rejoindre sur toutes nos dates normalement ce qui est génial, mais nous avons aussi joué avec d’autres amis, notamment Nick Sherman, mais pour des raisons familiales il n’a pas pu continué avec nous.

Vous avez une nouvelle fois travaillé avec le producteur JP Peters dans son studio privé. En fait, on ne change pas une équipe qui gagne ? (sourires)
Oui, c’est clair, on apprécie le boulot de JP et c’est vrai que de continuer l’aventure avec lui nous permet de rester dans notre de zone de confort en quelque sorte.

Vos nouveaux titres sont particulièrement directs, avec cette énergie punk qui vous caractérise, sans fioriture ni artifice…
C’est tout à fait ça, après deux années de turbulences on avait à coeur de se reconnecter et de jouer la musique qu’on aime, bien heavy, qui nous rassemble et nous ressemble.

C’est assez surprenant d’avoir placer votre premier single “Psychic Jailbreak” en fin d’album ?
En fait, ce titre représente assez bien l’état d’esprit du groupe et l’atmosphère qui règne sur cet album, et je trouvais ça cool de le mettre à la fin, en guise de conclusion, et de ne pas suivre le schéma classique du premier single qui doit obligatoirement se trouver en début d’album.

Si on prend en compte toute votre discographie, quel disque serait pour toi le plus emblématique du groupe ? Et ne me dis pas que c’est le nouveau, hein ?! (sourires)
Honnêtement, pour moi ce serait Dead Set on Living (Ldlr : sorti en 2012), un album sur lequel on a bossé dur, notamment Mike, avec des titres qui ont bien marché, genre “Road Sicks”, “Rats”, et pas mal de featuring aussi.

Pour ma part, je t’avoue avoir un petit faible pour Hail Destroyer
Ah, c’est vrai que c’est aussi un bon album, comme tous les autres d’ailleurs, non (rires) ?

Psychic Jailbreak est sorti le 15 avril 2022 sur votre propre label Bat Skull Records. Comment se porte-t-il justement ?
Eh bien, on se débrouille avec les moyens du bord. Pour l’instant il ne concerne que Cancer Bats (Ndlr : depuis The Spark that Moves, sorti en 2018), mais on aimerait pouvoir s’occuper de groupes avec lesquels on se sent proches, ou donner un coup de main à ceux qui nous ont aidés par le passé.

CHRONIQUE ALBUM

CANCER BATS
Psychic Jailbreak
Punk/Hardcore/Stoner
Bat Skull Records/New Damage Records



L’absence d’un membre fondateur de groupe n’est pas faite pour rassurer les fans lors de la sortie d’un nouvel album et cela peut aisément se comprendre. Mais dans le cas présent, nos cousins de Cancer Bats s’en sortent plutôt bien. En effet, dès le premier titre « Radiate » au refrain entêtant et à l’énergie communicative, en passant par les punkisants « The Hoof » et « Friday Night », ou d’autres titres comme « Hamering Hang » et « Keep on Breathing » aux relents stoner, on retrouve tous ce qui fait de Cancer Bats un groupe unique, aux influences marquées mais qui sait sortir des sentiers battus. Ce Psychic Jailbreak ne sera peut être pas l’album préféré des aficionados des Canadiens, mais il se classe sans problème parmi leurs meilleures productions. [Norman Garcia]