RHAPSODY OF FIRE : Challenge The Wind

Challenge The Wind - RHAPSODY OF FIRE
RHAPSODY OF FIRE
Challenge The Wind
Power metal symphonique
AFM Records

Depuis le départ de Luca Turilli en 2011, Rhapsody Of Fire (ex-Rhapsody) n’a jamais baissé les bras et ce, malgré les difficultés endurées au cours des années. La formation transalpine nous a offert pas moins de quatre albums en dix ans, preuve en ait que nos voisins italiens sont dans une forme olympique ! Mais voilà, il y a la quantité et la qualité… Challenge The Wind fait aujourd’hui suite à Glory For Salvation paru en 2021, et témoigne de la volonté de continuer, coûte que coûte… pour eux mais aussi pour les fans, même si beaucoup furent attristés par le départ du guitariste italien. Mais ces derniers ont pu se rabattre sur ses projets solo successifs, et surtout sur la participation du chanteur incontournable Fabio Leone, désormais au sein des Brésiliens d’Angra ! Mais revenons à nos moutons ici, cette fois-ci, la bande à Alex Staropoli, claviériste et seul membre du line-up originel depuis 1995, vient nous proposer un panel de morceaux ultra rapide, on parle de 190 bpm quand même (bon, on est loin des 406 bpm du dernier album de Benighted), allant à l’essentiel, du speed metal mélodique pur et dur, toujours bardé d’orchestrations et de chœurs impressionnants comme « Whispers of Doom », la chanson-titre « Challenge the Wind », « The Bloody Pariah » ou encore le single plutôt réussi et sans prise de risque « Diamond Claws » sorti au printemps. L’arrivée de Seeb Levermann (Orden Ogan) au mixage sonore depuis Glory For Salvation n’est pas étrangère au rendu relativement rentre-dedans.

Rhapsody Of Fire a durci le ton tout en conservant ses lignes mélodiques et symphoniques qui sont sa marque de fabrique musicale depuis leurs tout débuts, de même pour les concepts d’ailleurs, Challenge The Wind poursuivant la saga de l’empire Nephilim entamé sur The Eighth Mountain (2019). Le coté catchy n’est pas oublié pour autant comme en témoigne le premier single « Kreel’s Magic Staff » qui vous scratche les neurones immédiatement. La dimension cinématographique et épique est, elle aussi, bien présente avec « Vanquished by Shadows » où Giacomo Voli (chant) nous présente une palette vocale très étendue tout au long de ces 16 minutes 32 avec des accents death/thrash très réussis même, tout en se permettant de superbe envolées. Les guitares et claviers sont parfaitement maîtrisées, comme seuls ces Italiens ont le secret depuis des lustres, avec des breaks appréciables. Des titres plus classiques sont bel et bien présents et parfaitement réussis que ce soit avec « A Brave New Hope » (et non « Brave New World » d’Iron Maiden), ou « Holy Downfall ». Challenge the Wind s’achève dans une ambiance lourde et inquiétante avec l’excellent « Mastered by the Dark ». Pas de doute, après plus de trente ans de carrière au service du speed métal symphonique dont il a longtemps été roi sur la montagne malgré les secousses, Rhapsody Of Fire signe un joli retour au premier plan avec ce Challenge The Wind, come-back entamé trois ans auparavant avec Glory For Salvation. Un album de bien belle facture dont on se demande bien ce que pensent ces deux anciens principaux membres, Luca Turilli et Fabio Leone… [Pascal Beaumont]

Publicité

Publicité