#Obscura live America

Comment mieux retracer vingt ans de carrière musicale que par un album concert ? Deux ans après l’excellent A Valediction (qui ouvre d’ailleurs la setlist avec les mélodieuses notes introductives de « Forsaken »), le groupe allemand nous plonge dans son histoire, comme on s’enfonce dans les profondeurs de la terre avec « Emergent Evolution » tiré de Diluvium (2018) suivi d’« Ode to the Sun » issu d’Akróasis (2016). C’est avec « The Anticosmic Overload » que nous retrouvons l’Obscura du début du XXème siècle (il faut dire que Cosmogenis en live n’a pas pris une seule ride)...

Lire

Publicité