#Watain chronique Die in Fire – Live in Hell

Cette nouvelle offrande live de Watain est plutôt une bonne surprise en cette fin d’année, même si son leader, Erik Danielsson, nous en avait déjà touché deux mots en avant-première au festival Motocultor à Carhaix l’été dernier. Premier enregistrement officiel en public pour Nuclear Blast mais au total, il s’agit du septième album live de la horde suédoise si l’on inclut leur Opus Diaboli paru en DVD + 2 CD’s (His Master's Noise/2012), et tous les bootlegs live dont certains volontairement underground édités au format K7 à leurs débuts du côté d’Uppsala. Et justement, Die in Fire - Live in Hell sort à présent afin de célébrer les vingt-cinq ans...

Lire

Publicité