You are currently viewing KILLSWITCH ENGAGE </br>Live At The Palladium

KILLSWITCH ENGAGE
Live At The Palladium

KILLSWITCH ENGAGE
Live At The Palladium
Metalcore
Metal Blade Records
4/5

 

Killswitch Engage, les pionniers du Metalcore US, reviennent pour enregistrer un live sur leurs terres du Massachusetts, au Palladium de Worcester. Tout commence le 6 août 2021 lorsque Killswitch lance son événement streaming sans public. Une belle surprise pour les fans, mais une vieille histoire pour le groupe qui n’en est pas à son premier sévice sur la scène du Palladium (rappelez-vous ce premier concert enregistré sur DVD en 2005). Avec leur trois Grammy Awards reçus dans la catégorie « Best Metal Performance » en 2005, 2014 et 2020, les Américains ne dérogent pas à la règle en 2021. S’il n’est point de public pour cette captation live, au son ultra propre, le groupe ne ménage pourtant pas ses efforts pour délivrer une interprétation magistrale de deux albums séparés de presque vingt-ans ans, qui s’enchainent le plus naturellement du monde ! KE (pour les intimes) ravit donc les fans de la première heure comme les plus récents en jouant l’intégralité d’Atonement (2019), dans l’ordre de présentation des plages de l’album studio, et de leur disque éponyme Killswitch Engage (2000), dans le désordre cette fois, avec un clin d’œil pour les plus connaisseurs : le remplacement de « One Last Sunset » par « Just Barely Breathing » en version longue, issu du second album du groupe Alive or Just Breathing (2002).

Jesse Leach prouve par sa performance vocale qu’il a travaillé sa voix et qu’il est très loin des soucis de santé qui avaient mis en péril la sortie d’Atonement. Nous déplorons néanmoins l’absence d’Howard Jones sur le featuring « The Signal Fire » (restrictions Covid oblige…), qui aurait fait le pont entre la période Leach vs. Jones, pont néanmoins symboliquement tracé par « Just Barely Breathing ». Côté instruments, les guitares d’Adam Dutkiewicz et de Joel Stroetzel sonnent aussi bien qu’en studio d’enregistrement. Il ne manque finalement qu’une foule de métalleux joyeusement énervés pour rendre hommage à toute la puissance scénique du combo de Westfield (Massachusetts). Si la cour était la scène Metalcore, Killswitch Engage, et son savant mélange de Hardcore de la Nouvelle Angleterre et de Death Metal suédois, confirmerait une nouvelle fois avec ce live qu’ils en sont les rois ! [Marie Gazal]