#The Amenta

Bienvenue en terre inconnue ! New Heaven est un aller sans retour pour l’espace, le cosmos du black/death metal, à l’instar des terribles Inquisition (Colombie-USA), mais dans un registre toutefois plus moderne ici. L’ombre d’un Behemoth période 2010-2020 plane ici. Ses trous noirs béants laissant place à toute créativité émergent peu à peu au fil de l’album qui se veut plus court que la précédente publication du one man band américain...

Lire

L'exercice d'un enregistrement de reprises d'artistes plus ou moins connus peut souvent s'avérer risqué, voire carrément casse-gueule, mais ça, The Amenta s'en moque bien, n'ayant pas peur des challenges et de surprendre ses auditeurs en expérimentant toujours plus, quitte à sortir de sa zone de confort du côté de Sydney. Initialement prévu au format EP, Plague Of Locus est né en fait à partir de deux reprises choisies, captées et arrangées lors des sessions en studio de leur précédent opus Revelator...

Lire

Pas facile d’être une formation de metal extrême située, pour nous, dans la lointaine Australie, et qui plus est expérimental en mélangeant sonorités électro/indus. Pourtant, The Amenta fit parler de lui assez rapidement en signant d’abord un deal avec le label français Listenable Records pour trois albums chocs dans le…

Lire

Nous avions quelque peu perdu de vue The Amenta depuis leur précédente bombe Flesh is Heir (Listenable Records) sortie en 2013, peut-être du fait de son éloignement géographique (le groupe est basé à Sydney en Australie) par rapport à notre Vieux Continent...

Lire

Publicité