#Death'n roll

Auteur d’une quatrième galette énergique où lyriquement les chiens deviennent des dieux, manière de dénoncer à sa manière la fameuse fracture sociale de nos pays occidentaux, le quintet flamand s’est laissé caresser dans le sens du poil pour nous présenter Rambler of Aeons sur lequel il porte beaucoup d’espoir.

Lire

C’est bien connu, les chiens ne font pas des chats. En l’occurrence pour nos Flamands de Bark, ce sont les chiens. Nos amis les bêtes semblent une réelle source d’inspiration, plutôt originale ici, afin de mieux faire passer leurs messages sociétaux sous fond de speed’n roll

Lire

Publicité