UNLEASHED : No Sign of Life

UNLEASHED
No Sign of Life
Viking death metal
Napalm Records

Tout d’abord, respect à Unleashed : quatorzième album studio et pas une ride, ou presque ! Si la formule n’a guère changé depuis le début des Suédois en 1989, le guitariste Fredrik Folkare a su, fort heureusement et progressivement, apporté de la diversité et de la mélodie dans le death metal brut et énergique de nos terribles Vikings. Rentre-dedans et moins varié, No Sign Of Life constitue le cinquième chapitre thématique écrit par Johnny Hedlund à propos d’Odalheim, le monde de l’après Ragnarök où les combattants de Midgard traquent le Christ Blanc jusqu’en Orient. Les soli de Fredrik étincellent toujours, avec quelques influences thrash de Tomas, même si des passages acoustiques auraient été bienvenus comme sur Odalheim, ou un certain Where No Life Dwells avec lequel il n’y a ici aucun lien malgré le titre. En temps de crise, les valeurs sûres rassurent et font du bien, alors même si l’on note aucune évolution musicale chez Unleashed, ne boudons pas notre plaisir de retrouver les pionniers du viking death metal (eh oui, ils étaient là avant Amon Amarth, pour rappel !). Hail Odin ! [Seigneur Fred]

=> Interview du bassiste/chanteur Johnny Hedlund du groupe suédois Unleashed à lire ici !

Publicité

Publicité