CRYSTAL VIPER : Quand la croisière s’amuse…

De passage de bonne heure à l’incontournable Hellfest ce 29 juin 2024, Crystal Viper compte bien rattraper le temps perdu, trois ans après la publication de son précédent album et plutôt réussi The Cult en pleine pandémie. Perpétuant une certaine tradition heavy metal héritée des années 80, le quatuor polonais insuffle néanmoins quelques influences plus variées et bienvenues (black et death metal mélodique par exemple) que l’on peut apprécier sur The Silver Key, leur neuvième opus. Après avoir donné de nombreux concerts et notamment joué à la croisère metal Full Metal Cruise en 2023, la bande de la frontwoman Marta Gabriel (également auteure d’un album solo en 2021) reprend donc la route dans la joie et la bonne humeur en ce début d’été pour une série de concerts et festivals européens. [Entretien avec Marta Gabriel (chant, basse, guitare) par Seigneur Fred – Photos : DR]



Comment vas-tu depuis votre précédent album The Cult sorti au début de la pandémie en 2021 et pour lequel nous nous étions entretenus auparavant ?
Je vais bien, merci. The Cult dont tu parles est sorti il ​​y a trois ans, nous nous concentrons donc maintenant sur notre nouvel album, The Silver Key, et celui-ci retient toute notre attention. Comme tu l’imagines, c’est génial ! C’est toujours un sentiment formidable de savoir que vous êtes sur le point de sortir de la nouvelle musique que vous avez écrite et que vous allez la proposer et partager avec les gens. J’ai également hâte de commencer la tournée, car j’adore jouer en live. (sourires)

En attendant, Marta, tu as sorti aussi un album solo intitulé Metal Queens toujours sur Listenable Records. Quelles conclusions en tires-tu et qu’est-ce que cela t’a apporté artistiquement et aussi en termes de satisfaction personnelle ? Était-ce un album féministe dédié au girl power et aux artistes féminines du rock et dans le metal en général ?
Nous savions que nous ne pourrions jouer aucun concert avec Crystal Viper juste après The Cult en raison de la pandémie, alors au lieu de m’asseoir, de me plaindre et de ne rien faire chez moi, j’ai décidé d’utiliser ce temps du mieux possible. Tu sais, j’aime jouer, enregistrer et jouer, et j’aime partager cela avec les gens, avec les fans. Et je suis moi-même fan, j’écoute beaucoup de musique, la musique est quelque chose qui rend notre vie meilleure. Et j’aime enregistrer des reprises, car c’est ma façon de montrer aux gens quelles sont mes racines musicales en fait. C’est aussi ma façon de rendre hommage à mes artistes préférés. Ainsi, lorsque tous ces éléments se sont connectés, cela a abouti à la création de cet album Metal Queens. D’un côté, c’est un hommage aux chanteuses de hard rock et de metal, oui, mais c’est aussi, ou peut-être même avant tout, un album de heavy metal, avec un tas de très bonnes compositions, écrites à l’origine par différents compositeurs.

Maintenant, tu es donc très occupée, toi et tout le groupe, par la promotion de ce neuvième album studio intitulé The Silver Key. Vous êtes concentrés sur sa sortie, mais en même temps, tu prends le temps de me répondre alors que vous partez en tournée et allez jouer en live tout l’été en Europe. Est-ce que vous vous préparez et répétez beaucoup ces jours-ci pour ces concerts, notamment pour vos participations aux plus grands festivals d’été, comme en France au fameux Hellfest et en Allemagne à l’incontournable Wacken Open Air ? Tu dois être nerveuse, fière aussi et excitée à la fois d’aller à ces grands rassemblements ??! (rires)
Excitée et fière, oui, mais je ne dirais pas que je suis nerveuse…. J’aime jouer en live, la scène est mon environnement naturel et j’aime partager de la musique avec les gens de manière générale comme je te disais. On a en effet eu quelques séances de répétition, bien sûr, car notre setlist a pas mal changé cette année. Nous y avons évidemment ajouté de nouvelles chansons.

J’ai vu votre premier single, il s’agit de la chanson-titre « The Silver Key » qui est vraiment sympa. Il semblerait que vous ayez participé à la tournée musicale en bateau de la fameuse croisière 70,000 Tons of Metal ? Si c’est bien le cas, comment ça s’est passé ? Comme des vacances avec des fans à bord ? (rires)
Certaines des séquences que vous pouvez voir dans la vidéo « The Silver Key » ont été tournées lors du festival Full Metal Cruise, qui est, en effet, comme l’équivalent européen de 70 000 Tons Of Metal. Nous y avons joué trois concerts, jour après jour, et oui, c’était comme des vacances en quelque sorte. Ce fut une expérience absolument incroyable !

En 2021, Marta, je me souviens que tu étais soutenue par la marque de guitare ESP, mais maintenant je constate que tu ne joues plus de guitare mais seulement de l basse, en plus de chanter, bien sûr. Pourquoi as-tu troqué ta guitare pour la basse ?
Oui, ces dernières années, je jouais de la guitare rythmique dans Crystal Viper, quand il y a deux ans notre bassiste Blaze nous a dit qu’il devait nous quitter à cause de son travail, nous avons réfléchi à ce qui serait le mieux pour le groupe, et nous tous avons convenu que même si c’est cool de jouer avec trois guitares sur scène, ce n’est pas vraiment nécessaire. Les chansons de Crystal Viper sonnent bien lorsqu’elles sont interprétées par deux guitaristes. Alors au lieu d’être troisième guitariste, je suis simplement passé à la basse. C’était une chose facile à faire pour moi, car je suis bassiste aussi longtemps que je suis guitariste, tu sais. J’ai enregistré de nombreux albums en tant que bassiste de session.

Mais conserves-tu un contrat avec le constructeur ESP/LTD pour ta basse si tu en joues maintenant dans Crystal Viper ?
Oui. Pour ESP, ils produisent également des guitares basses, et ils ont un modèle de basse que j’adore totalement, appelé LTD Surveyor. C’est donc sur celle-là que je joue actuellement.

Alors comment avez-vous préparé et travaillé sur The Silver Key cette fois-ci ?? Vous êtes très expérimenté et avez l’habitude de composer, écrire et enregistrer vos chansons en studio par rapport à vos débuts en 2003 à Katowice en Pologne, n’est-ce pas ? Et le contexte était désormais bien différent par rapport à la pandémie en 2020-2021 pour The Cult ? (sourires)
Le processus de production de tous les albums de Crystal Viper est toujours à peu près le même, tu sais. J’écris des chansons au piano, car le piano est mon premier instrument. Ensuite, quand j’ai une bonne mélodie, je fais l’arrangement de la chanson et je fais correspondre la musique avec les paroles. Ensuite, je fais généralement des démos de préproduction dans notre propre studio. Lorsque tout est prêt et que chacun apprend son rôle, on enregistre la chanson dans un studio plus grand pendant la session d’enregistrement de l’album.

The Silver Key s’ouvre par une intro « Return To Providence » très typée années 80 avec ses synthétiseurs. Et je sais que le heavy metal de cette période des années 80 t’inspire en général. Es-tu nostalgique et vouliez-vous encore une fois rendre hommage aux dieux du heavy/speed metal des années 80 ici mais avec votre propre approche ?
Il y avait une autre idée derrière cette façon de faire l’intro : nous voulions montrer notre lien avec les films d’horreur et de science-fiction des années 80. Lorsque j’enregistrais ce morceau, j’avais en tête les œuvres de John Carpenter et les bandes sonores qu’il avait composées. En fait, j’ai utilisé un vrai synthétiseur analogique pour l’enregistrer. Quant à la nostalgie, et au fait de rendre hommage, eh bien, dans une certaine mesure, oui, bien sûr. (sourires) Nous sommes et serons probablement toujours inspirés et influencés par des groupes avec lesquels nous avons grandis comme Iron Maiden ou Judas Priest. Mais il ne s’agit pas seulement de metal des années 80, car on est par exemple également fans de death metal et de black metal old school, et on peut entendre certains de ces éléments sur notre nouvel album.

De quoi parle cette chanson justement « The Silver Key » mentionnée à travers ce titre de votre album ? Est-ce la clé de la vérité ici ? Et penses-tu l’avoir trouvée dans ta vie personnelle et professionnelle ? (sourires)
« The Silver Key » ouvre les portes de l’espace et du temps, ainsi que la porte du pays des rêves… Il appartenait à Randolph Carter, et avant lui, à ses ancêtres. C’est un concept présenté par H.P. Lovecraft dans une nouvelle du même titre, et prolongé dans deux autres histoires à vrai dire. Puisque ces trois histoires ont inspiré certaines des paroles que j’ai écrites pour le nouvel album, nous avons convenu que ce serait un bon titre d’album. (sourires)

Donc Marta, tu composes la musique et écris simplement les paroles/textes que tu vas chanter ensuite. Mais comment travaillez-vous ensemble sur la musique de Crystal Viper et comment l’avez-vous fait notamment sur ce nouvel album The Silver Key ?
J’écris la plupart de la musique dans Crystal Viper. Sur le nouvel album, j’ai co-écrit deux chansons avec notre guitariste, Andy, et tout le reste a été écrit par moi – toutes les paroles et toute la musique.

Et si tu devais conseiller des femmes qui se mettent à composer dans le but de créer leur propre musique, et pas seulement toujours jouer des reprises (ce qui est bien aussi, bien sûr, quand on lance son propre groupe au début) ? (sourires)
À propos de donner des conseils – je dirais que vous devez faire tout ce qui vous rend heureux. C’est ça qui est important pour l’ensemble du groupe. Si jouer des reprises vous rend heureux, alors tant mieux. Si vous voulez écrire des chansons, alors super, foncez !! (sourires)

Sur le morceau intitulé « Cosmic Forces Overtake », j’ai ressenti un côté mélodique tiré du genre black/death metal suédois populaire dans les années 90 sur le riff d’ouverture et son ambiance. Peux-tu m’en dire plus sur cette belle chanson, s’il vous plaît ?
C’est le troisième single de notre nouvel album, et en effet, comme certaines des autres chansons de l’album, il inclut une touche de black & death metal, tu vu juste. Crystal Viper est et a toujours été un groupe de heavy metal, mais nous sommes également fans d’autres genres, comme le death metal old school et le black metal, tu sais. On a donc décidé d’ajouter quelques petites influences de ces genres ici et là. Bien sûr, ils ne dominent pas et ne domineront jamais notre son, mais je pense qu’ils ajoutent une ambiance et une texture agréables, et qu’ils s’adaptent très bien aux nouvelles chansons de cet album. (sourires)

Quelques mots également sur la chanson intitulée « Gods Of Thunder Of Wind And Rain » à la fin de l’album ? J’aime beaucoup. C’est très épique et puissant et m’a rappelé là aussi une référence suédoise… : Bathory. Est-ce une ode au dieu du tonnerre Thor dans la mythologie nordique ici ? Attention à ne pas marcher non plus sur les plates-bandes de nos Vikings d’Amon Amarth ici !! (rires)
Il s’agit en fait d’une reprise, oui. Elle a été enregistrée à l’origine par Bathory et publiée sur leur album Blood On Ice. Dans le passé, nous avons enregistré de nombreuses reprises, tu sais, mais c’était presque toujours quelque chose du genre classique tiré du répertoire du heavy metal ou du speed ​​metal. On a repris par le passé : Agent Steel, Exciter, Manilla Road, Satan, etc. De cette façon, nous montrions les racines de Crystal Viper, nous rendions hommage à certains de nos groupes préférés. Cette fois, nous avons enregistré la reprise de Bathory pour la version CD et celle des Misfits pour la version LP en vinyle.

Enfin, dans la même veine, parle-moi aussi de ce titre bonus intitulé « Scream » que l’on n’a pas pu avoir ni écouter malheureusement avec l’album promotionnel ! Est-il dédié à Bruce Dickinson et à sa célèbre vocation : « Scream for me, ….  » ?? (rires)
Non, « Scream » est une reprise des Misfits dont je te parlais précédemment. On voulait enregistrer quelque chose d’inhabituel, quelque chose que les gens n’attendraient pas d’un groupe comme le nôtre. « Scream ! » est une chanson fantastique, et je suis en fait une grand fan de The Misfits et Glen Danzig. On a donc décidé de l’enregistrer comme morceau bonus pour la version LP de notre nouvel album.

Et quelles seront les nouvelles chansons figurant sur votre setlist estivale que vous allez bientôt interpréter en live lors de vos prochains concerts cet été en Europe et en France ?
En fonction du temps dont nous disposons sur scène, nous jouerons deux ou trois chansons de notre nouvel album, celles qui sont sorties en single. Donc « Fever Of The Gods », « The Silver Key » et « Cosmic Forces Overtake ».

Avant de se dire au revoir, est-ce que tu aimes et joues peut-être au football et toi et les gars du groupe allaient vou voir à la télévision le match France/Pologne à l’Euro masculin de football le 26 juin ? Si oui, quel est ton pronostic et qui va gagner, selon toi : la France ou ton pays, la Pologne ? (sourires)
Je suis désolée, mais en fait, je n’aime pas du tout le football. En gros, je ne regarde pas du tout le sport à la télévision. Et en fait, je ne regarde plus la télévision depuis de nombreuses années maintenant. Je préfère passer mon temps libre dehors avec mes chevaux ou lire un livre… (sourires)

Bonne chance avec ce très bon nouveau disque. Et continuez ainsi, en perpétuant cette flamme heavy metal vivante !
Merci pour ton soutien, j’espère que vous aimerez notre nouvel album ! Rendez-vous en tournée ! (sourires)

Publicité

Publicité