#Listenable Records

Quelle générosité de la part de nos voisins rosbifs Devastator à l’approche des fêtes ! Pas moins de quinze plages figurent sur ce que l’on pourrait croire à première vue comme leur second assaut sur la scène thrash/black d’outre-Manche. Mais en y regardant de plus près, légère déception : on y retrouve les sept premiers titres qui figuraient déjà sur leur premier LP Baptised in Blasphemy, publié en 2018 chez Clobber Records, et ce, avec le même track-listing, mais heureusement le tout a été remasterisé pour l’occasion...

Lire

En voilà des p’tits jeunes qui n’en veulent ! Et si la relève du speed/thrash à l’ancienne passait désormais par Eternal Evil, jeune combo suédois originaire de Stockholm ? Malgré un look vintage et des paroles stéréotypées au possible, si l’on se penche sur leur musique qui fleure bon d’emblée les années 80, on se dit au départ que non, et qu’il n’y a là rien de révolutionnaire, juste de la nostalgie. Loin de là l’idée cependant de vouloir réinventer la roue du metal pour son leader surmotivé, Adrian Tobar Hernandez, âgé seulement de dix-neuf ans...

Lire

Il faut bien avouer que de nos jours, la Suède n’est plus autant la poule aux œufs d’or en matière de metal comme autrefois dans les années 80/90 où chaque mois arrivaient des hordes de nouveaux groupes toujours plus compétitifs, et inventifs. C’est malheureusement le constat que l’on fait régulièrement quand on dissèque les nombreuses nouveautés musicales. Excepté les ténors du genre qui s’accrochent à leur couronne, rares sont les jeunes formations scandinaves à nous estomaquer aujourd’hui. Mais il y a toujours une exception à a règle. En ce mois de novembre 2023, cette exception se nomme Eternal Evil...

Lire

Malgré un emploi du temps surchargé de ses membres avec leurs groupes respectifs, et pas des moindres (Hypocrisy, Asphyx, Massacre, Wombbath, Dark Funeral…), ce super groupe de mercenaires effectue un second raid sur l’Europe et le monde avec Chaos Will Reign, trois ans après le bon Obliterate The Weak paru malheureusement en pleine épidémie de covid—19 et qui manqua de visibilité et surtout de soutien scénique puisqu’aucune tournée n’eut lieu. Qu’importe le fléau, en voici un autre en provenance d’Europe du Nord (Grande-Bretagne, Pays-Bas, et Suède) qui s’avère d’emblée plus direct et heavy que son prédécesseur...

Lire

Les films ou séries d’aventure ou de guerre avec des Vikings vous passionnent ? Vous ne jurez que par Odin au réveil, et piétinez d’impatience quant à une hypothétique sortie du projet de film de Mel Gibson sur les Berserkers ? Et vous en avez franchement marre d’écouter Manowar et recherchez quelque chose de plus extrême ? Alors Berzerker Legion est fait pour vous !

Lire

Les étoiles semblent alignées cette année visiblement pour le génial quintet bordelais de death metal technique. Une énorme tournée américaine, un passage remarqué au Hellfest 2023, une tournée française en ouverture de Meshuggah (excusez du peu), et cerise sur le gâteau, une participation au festival Motocultor sur la grande scène (Dave Mustache) désormais établi à Carhaix. Malheureusement, nous manquâmes ce concert quelque peu matinal (à cause des fouilles de sécurité provoquant une file d'attente de près de 2h à l'ouverture !). Alors la moindre des choses que nous pouvions faire pour nous excuser auprès de Gorod enfin reconnu à sa juste valeur en France, c'était de faire le point sur ce début d'année fantastique auréolé de succès après la sortie de The Orb...

Lire

Old school !!! Voilà le leitmotiv de nos trois vétérans de Fort Lauderdale (Floride), plutôt discrets discographiquement parlant depuis leur reformation en 2004. Excepté un enregistrement studio en 2009, Omnipotent Convocation (Xtreem Music) ainsi qu’un discret live, A Night At The 5th (Ka-Rye-Eye Tapes), tiré à 100 copies en 2016, Hellwitch ne sort maintenant que son troisième album studio...

Lire

Moïse dit dans la Bible : « Tu es poussière et tu retourneras en poussière » expression qui inspira David Bowie pour son tube « Ashes To Ashes » en 1980. A présent, pour ce qui nous concerne ici, à savoir du black metal, c’est au tour de l’excellent quintet allemand Thron de nous proposer Dust, quatrième opus studio, avec sa vision sombre et pessimiste du monde post-covid-19... [Entretien avec PVIII (guitare)]

Lire

THRON : Dust

23 avril 2023

Malgré son classicisme, il faut bien avouer que le black/death metal de Thron est séduisant depuis 2015, en témoignent ses deux très bonnes précédentes offrandes, Abysmal et Pilgrim. Mais il était temps d’apporter un peu de sang frais pour nos voisins d’outre-Rhin, à commencer par l’arrivée de deux nouveaux musiciens (J (batterie), et R (guitare)) issus de la scène metal helvète voisine. Aussi, le guitariste et principal compositeur PVIII a subtilement distillé sur Dust diverses influences

Lire

S’ouvrant sur une intro grandiloquente digne d’un film hollywoodien, vite secouée par un air rappelant Epica et les growls de Mark Jansen, c’est pourtant un autre groupe néerlandais auquel nous avons à faire, baptisé Haliphron, qui ouvre cette chasse noire sur fond de symphonie black/death metal. Si les growls et screams de Marloes Voskuil (ex-Izegrim) impressionnent d’emblée (elle a beaucoup travaillé son spectre vocal durant la pandémie depuis l’arrêt de son ancienne formation.)

Lire

Né des cendres d’Izegrim et Dictated, voici Haliphron. Comprenant des musiciens issus de la petite mais riche scène metal batave, ils ont décidé durant la récente crise sanitaire de faire table rase du passé pour fonder un super projet de black/death symphonique.

Lire

Auteur d’une quatrième galette énergique où lyriquement les chiens deviennent des dieux, manière de dénoncer à sa manière la fameuse fracture sociale de nos pays occidentaux, le quintet flamand s’est laissé caresser dans le sens du poil pour nous présenter Rambler of Aeons sur lequel il porte beaucoup d’espoir.

Lire

Publicité