#Dark Funeral

Malgré un emploi du temps surchargé de ses membres avec leurs groupes respectifs, et pas des moindres (Hypocrisy, Asphyx, Massacre, Wombbath, Dark Funeral…), ce super groupe de mercenaires effectue un second raid sur l’Europe et le monde avec Chaos Will Reign, trois ans après le bon Obliterate The Weak paru malheureusement en pleine épidémie de covid—19 et qui manqua de visibilité et surtout de soutien scénique puisqu’aucune tournée n’eut lieu. Qu’importe le fléau, en voici un autre en provenance d’Europe du Nord (Grande-Bretagne, Pays-Bas, et Suède) qui s’avère d’emblée plus direct et heavy que son prédécesseur...

Lire

Les films ou séries d’aventure ou de guerre avec des Vikings vous passionnent ? Vous ne jurez que par Odin au réveil, et piétinez d’impatience quant à une hypothétique sortie du projet de film de Mel Gibson sur les Berserkers ? Et vous en avez franchement marre d’écouter Manowar et recherchez quelque chose de plus extrême ? Alors Berzerker Legion est fait pour vous !

Lire

Si certains festivals indépendants n’ont malheureusement pas pu avoir lieu cet été en France, il en est un qui a résisté, et ce, coûte que coûte, après les reports de 2020 et 2021 pour les raisons sanitaires que nous connaissons tous : le Motocultor. Quel bonheur de retrouver le site de Kerboulard et son ambiance conviviale !! Malgré l’absence de Heilung annoncé en tête d’affiche il y a trois ans, et une première journée du jeudi à thématique rock (et non plus folk) en demi-teinte, le second festival de metal en France a tout de même rassemblé près que 44 000 personnes sur 4 jours !!

Lire

armi les vétérans, Dark Funeral fondé en 1993 à Stockholm, garde le cap dans les ténèbres. Nos cinq chevaliers de l’Apocalypse livrent aujourd’hui un septième péché capital dans leur discographie, mêlant habilement traditions et innovation, tout en piochant dans la légende de Dracul Vlad Tepes comme le groupe de Stockholm l'avait déjà fait par le passé.

Lire

Six ans après le classique Where Shadows Forever Reign et une pandémie, prémices d’une apocalypse selon certains, tout n’est donc pas que furie et blast beats chez Lord Ahriman et ses sbires. La horde de Stockholm a décidé en effet ici d’alterner les morceaux mid-tempo plus novateurs...

Lire

Publicité