#Delain

Deux années seulement après leur premier album autoproduit The Cause of Shipwreck, Blackbriar revient sur le devant de la scène avec un second opus intitulé A Dark Euphony, une épopée digne des grands romans de fantasy. Sans surprise, la formation néerlandaise tente de nous enchanter en proposant des compositions majestueuses et grandioses à l’instar des grands orchestres symphoniques...

Lire

Dark Waters s’avère être donc un bon album studio, convenu, composé de riffs toniques et porté par une voix à la fois douce et sophistiquée qui ravira les fans de Charlotte Wessels tant son grain de voix est proche. Une belle et agréable galette qui s’écoute facilement, et s’apprécie réellement sans problème. Toutefois, l’aspect linéaire, formaté, l’absence d’innovation, et une certaine répétitivité des morceaux font qu’il manque à cette œuvre un petit « quelque chose » en plus, qui l’aurait fait passer de bon à excellent.

Lire

Publicité