JOURS PÂLES : Dissolution

Dissolution - JOURS PÂLES
JOURS PÂLES
Dissolution
Black/dark metal mélodique
Les Acteurs de L’Ombre Productions

Pour rappel, Jours Pâles est né de la dissolution d’Aspholède, side-project de Spellbound et Audrey Sylvain, qui a accouché d’un unique album intitulé Jours Pâles en 2019, donnant par la suite naissance au projet du même nom ici présent. Nous trompons-nous en y trouvant quelques échos dans le titre, Dissolution, de ce troisième opus de la formation toujours portée par Spellbound ? Sans doute pas tout à fait… En tant que membre fondateur de Jours Pâles, chanteur de la formation au nom occitan d’Aurillac, Aorhlac, l’artiste auvergnat y confie ses pensées et déboires sur les désunions, les ruptures et la place des réseaux sociaux dans les relations humaines. À la fois papa et artiste donc, Spellbound ouvre son cœur sur les désarrois d’un divorce et la reconstruction qui s’ensuit. Nous découvrons l’univers personnel par essence de Jours Pâles, qui semble pourtant révéler nos pensées les plus intimes. Une forme d’universalité que nous retrouvons dans tous les morceaux de Dissolution, y compris la chanson-titre.

Des chansons revendicatrices (« Taciturne », « Réseaux Venins ») aux morceaux d’amour (« La Reine De Mes Peines (Des Wagons De Détresse »)), le désespoir et la mélancolie restent néanmoins les pierres angulaires du projet (« Noire impériale »). Fidèle à la lignée du black metal mélancolique, celui-ci se différencie par l’emploi de la langue française et de passage plus typé rock/metal, une patte indissociable du style de l’artiste. Un cru quasi-100% made in Centre de la France, un bon produit de nos régions, somme toutes, que nous soutenons à 200% ! A ne pas manquer en live où Jours Pâles explose totalement par sa sincérité et son énergie ! [Marie Gazal]

Publicité

Publicité