#Exodus

Depuis 2020, Evildead a repris son destin en main du côté de Los Angeles, bien décidé à ne pas disparaître après sa reformation en 2016. Après United $tate$ of Anarchy qui a démontré qu’ils étaient en grande forme, le gang américain nous propose Toxic Grace, un album de pur thrash comme on n’en fait plus...

Lire

Alors que Pantera s’est reformé et écume les salles, stades, et grands festivals à travers le monde (Hellfest 2023, par exemple), un autre groupe américain, Exhorder, plus modeste mais presque jumelé à Pantera tant ils se sont auto-influencés, dirons-nous, s’est lui aussi reformé en 2017. Inconnu des plus jeunes, plus discret, et pourtant signé sur le label RC Records, puis Roadrunner Records entre 1990 et 1992, auteur d’un album fracassant et provocateur (Slaughter In The Vatican) plutôt novateur à l’époque sur la scène power/thrash metal, et qui contribuera sans le savoir à lancer finalement le groove metal...

Lire

C’est sur une intro typique du thrash US de la Bay Area alors qu'ils n'en ont jamais fait partie (quelques doux arpèges suivis d’une puissante montée de guitare électrique et batterie à la Metallica) que démarre ce, seulement, sixième album studio des Américains de Sadus en presque bientôt quarante ans d’existence !! Bon, il faut dire qu’un mini-break survint entre 2015 et 2017 chez le groupe culte d’Antioch, situé à une petite centaine de kilomètres de San Francisco, à l'est de la Californie !

Lire

On connaissait le thrash metal grec des sympathiques Suicidal Angels qui fait régulièrement des ravages sur scène, mais il faut désormais compter sur leurs compatriotes de Bio-Cancer avec ce troisième et puissant uppercut Revengeance. Celui-ci vous empâle direct sur ses manches de guitares Flying-V aux riffs acérés sur « Citizen… Down ! » Mais quel est donc leur petit plus à eux afin de se distinguer de la légion d’autres formations de thrash sur la scène internationale ? Déjà une détermination de fer, de belles influences à la Exodus, Overkill, Death Angel, etc., et une production sublime signée Pete Rutcho (Havok, Revocation…)

Lire

Publicité