#Century Media

Deux salles deux ambiances pour ce nouvel EP de Blood Incantation ! Le groupe de death metal old school américain nous livre de quoi se mettre en appétit en attendant un prochain album. « Obliquity of the Ecliptic » est un morceau qui attaque et qui se prend directement dans nos chairs. Du pur death metal comme on l’aime ! À la fois technique, rapide et mélodique, les riffs lourds et les blast beat survoltés s’harmonisent avec les breaks aux ambiances cosmiques...

Lire

Après le remarqué Menace paru en 2020 chez Century Media (déjà), les mauvais garçons de Nasty ne semblent toujours pas rassasiés et ce n'est certainement pas avec ce Hearthbreak Criminals que la donne risque de changer. Après une intro à l'ancienne dans la veine d'un bon vieux Grimlock, "Roses" et "Reality Check" posent les bases du hardcore beatdown pratiqué par nos voisins Belges, biberonnés aux sons de Congress, Deviate...

Lire

Attention, exclu Metal Obs au Motocultor ! A l’occasion de la venue de Marduk au festival breton désormais basé à Carhaix, son leader et co-fondateur Morgan nous a accordé en exclusivité avant son concert une interview afin d’évoquer l’actualité brûlante de la horde de black metal suédois, à commencer par leur concert immédiat de ce vendredi 18 août 2023 au Motocultor (lire notre live report 1ère partie ici), suivi de la sortie imminente du quinzième opus studio du groupe de Norrköping : Memento Mori.

Lire

Si les thèmes de la guerre ou du sang constituent des sujets récurrents dans les albums de la riche discographie de Marduk, il y en ait un qui revient souvent aussi et est cher à la horde suédoise et son leader, Morgan Stenmeyer Håkansson, c’est celui de la Mort avec un grand « M ». Bien sûr tout cela est intrinsèquement lié et n’est pas vraiment une nouveauté lyrique chez le groupe de Norrköping, mais ce thème de la mort qui omniprésent, qui rôde toujours dans les parages, colle parfaitement à l’ambiance du black metal sombre et brutal de Marduk depuis ses débuts en 1990, outre les sujets de Satan et compagnie...

Lire

Non, ceci n’est pas une chronique réalisée par ChatGPT mais bel et bien par un headbanguer passionné de thrash metal ! Alors que vous soyez nostalgique de Slayer parti en retraite (on attend cependant bientôt un nouvel enregistrement de nos amis Kerry King et Paul Bostaph), et/ou fan de Power Trip (Riley Gale R.I.P.) et autre Iron Reagan...

Lire

Déjà le neuvième effort longue durée pour nos Finnois d’Insomnium qui nous gratinent une nouvelle fois d’un petit chef d’œuvre de death metal mélodique, après l’interlude Argent Moon sorti en 2021 histoire de se remettre en piste après la crise sanitaire. Eh oui, désolé de vous spoiler d’emblée ou de tuer dans l’œuf cet Anno 1696, nos cinq musiciens nous habituant régulièrement depuis quelques années déjà à des sorties de qualité en général, sans faux pas

Lire

Du fait de la pandémie, Witchery était absent des radars depuis quelques temps. Cinq ans séparent I Am Legion de Nightside, et on peut dire que Patrik Jensen s’est fait une nouvelle fois plaisir avec son huitième bébé blackened thrash old school.

Lire

Affichant plus de vingt-cinq ans de carrière et divers changements de line-up, Witchery s’est enfin stabilisé à partir de 2016 depuis le départ de son chanteur Toxine. Remplacé un temps par l’intérimaire Legion (ex-Ophtalamia, ex-Marduk et ex-Deviant), l’arrivée au micro de son remplaçant, Angus Norder (Nekrokraft), a permis…

Lire

Le regretté Jim Morrison avait dit, de son vivant : « Celui qui contrôle les médias contrôle les esprits ». Eh bien, il n’avait pas tort car plus que jamais, dans nos sociétés modernes, les médias, que ce soit la TV, internet et ses réseaux (a)sociaux, ou la musique (si l’on considère cette dernière comme un médium), nous influencent quotidiennement et façonnent notre manière de penser...

Lire

Parmi les formations américaines qui claquent toujours en live et constituent un acte scénique impressionnant de puissance et maîtrise technique, le tout avec groove s’il-vous-plaît, Misery Index est LE groupe à voir absolument une fois dans sa vie. Quant à leurs albums, après peut-être un passage plus mécanique…

Lire

Wolf fait partie de ces formations qui alignent les albums de qualité depuis des années et qui n’ont jamais réussi à véritablement s’imposer. Les voilà de retour avec Shadowland, deux ans après l’excellent Feeding The Machine sorti en 2020 en pleine pandémie...

Lire

armi les vétérans, Dark Funeral fondé en 1993 à Stockholm, garde le cap dans les ténèbres. Nos cinq chevaliers de l’Apocalypse livrent aujourd’hui un septième péché capital dans leur discographie, mêlant habilement traditions et innovation, tout en piochant dans la légende de Dracul Vlad Tepes comme le groupe de Stockholm l'avait déjà fait par le passé.

Lire

Publicité