#season of mist

En ce jour de solstice d’été 2024, nous avons littéralement succombé aux ténèbres invoquées par ce charmant duo français, à la ville comme à la scène, qu’est Blóð. Ce troisième essai dédié à la fille des deux artistes, baptisée naturellement Mara, reflète l’osmose parfaite du couple constitué de Lynn W. (ex-Lynn Project) et Ulrich W., alias « Dagoth », guitariste et chanteur d’Otargos (et ex-Regarde Les Hommes Tomber). De cette union sanglante et sanguine, Mara a vu le jour, ou plutôt la nuit...

Lire

Déjà le troisième opus pour notre duo français Blóð, à la ville comme à la scène, après un album éponyme (2020) et Serpent (2021), plutôt bien accueillis mais encore trop confidentiels. Leur nouveau bébé baptisé Mara, en clin d’œil à leur fille, entremêle de belles et diverses influences venant du background de chacun des deux artistes, à savoir le black et dark metal pour Ulrich W. (guitariste/chanteur d’Otargos et ex-Regarde Les Hommes Tomber), et le new metal brut et sale mais aussi le doom atmosphérique pour la chanteuse Anna Lynn (ex-Lynn Project)...

Lire

En pleine tournée américaine pour promouvoir le quatorzième (!) album de Rotting Christ, l’un des deux frères Tolis, j’ai nommé Sakis, a accepté de nous accorder un peu de temps entre deux concerts afin de nous parler de son nouvel opus intitulé Pro Xristou, de ses connexions avec la scène nordique et son amour pour la Scandinavie, mais aussi pour la France !

Lire

Avant le Christ, il y avait les dieux, les panthéons mythiques, l’Égypte, Babylone, la philosophie, Athènes et Rome. C’est à tout ce joyeux héritage antique auquel s’attaque Rotting Christ sur ce quatorzième opus justement intitulé dans leur langue natale Pro Xristou (littéralement « avant le Christ »). Pourrissant toujours sur sa croix, le Christ se voit encore descendu ici de son piédestal, mais délicatement, tout en mélodie, mais de sombres mélodies bien sûr chez nos vieux amis grecs, même si l’on est loin des sommets atteints sur A Dead Poem (1997) ou Sleep Of The Angels (1999)...

Lire

On ne vous présente plus Benighted, fer de lance du brutal death metal à la française. Alors rentrons sans plus attendre dans le vif du sujet : Ekbom. Mais qu'est-ce donc « ekbom », vous dites-vous ? Rien à voir avec le sébum sur les peaux dont celles grasses de nos jeunes ados, non, il s'agit d'un mal-être psychiatrique consistant grosso modo en une schizophrénie liée aux insectes et leur présence obsessionnelle sous votre peau, mais dans votre esprit. On n'est alors malheureusement pas tout seul dans sa tête. Et ça, notre ami growler à ses heures perdues, Julien Truchan...

Lire

La vie est rarement un long fleuve tranquille. Et parfois, rien ne se passe comme on l’avait prévu. Tenez, prenez par exemple le début d’année 2020, quel artiste aurait bien pu prévoir l’arrivée d’une pandémie bloquant tout le monde chez soi et rendant les tournées de concerts impossible avec un public ? Peut-être Slayer, parti en retraite l’année auparavant avec finalement un bon timing, pour revenir à présent sur scène cette année… Comme bien d’autres alors, nos amis français de Benighted furent quelque peu frustrés...

Lire

Les supers combos dans le metal, on connaît déjà, y compris dans le metal extrême. Bien souvent, dans l’association d’artistes aux multiples talents, on est rarement déçu, mais aussi rarement surpris. Pour le cas Vltimas apparu sur la scène black/death metal internationale en 2019 avec un premier opus remarqué, Something Wicked Marches In, figurent David Vincent (ex-Morbid Angel, I Am Morbid, ex-Genitorturers…), le batteur d’origine tourangelle Flo Mounier, qui a quitté la France pour le Québec depuis bien longtemps afin de blaster chez nos cousins de Cryptopsy, et l’ex-guitariste norvégien de Mayhem...

Lire

Après Something Wicked Marches In, un premier opus déjà remarqué par Metal Obs en 2019 affichant déjà un potentiel musical énorme, outre le prestigieux CV de chacun de ses membres, nous étions impatients d’écouter la suite à donner par Vltimas, suite live malheureusement entachée d’une pandémie les années qui suivirent... Un mal pour un bien, ceci d’affectant nullement le processus créatif du super combo international de black/death metal puisque David Vincent (chant), Rune « Blasphemer » Eriksen...

Lire

Quel plaisir de retrouver sur disque Kathrine Shepard, alias « Sylaine », à travers ce surprenant nouvel EP, deux ans après le réussi Nova. L'artiste norvégienne ayant écumé les salles de concerts à travers une tournée intense et proche de son public, en finissant par les habituels festivals d'été où elle rencontra encore ses fans comme nous autres l'été dernier, par exemple au festival breton du Motocultor 2023...

Lire

Dernier pilier de la scène black metal traditionnelle en France, Merrimack fait à nouveau souffler le vent d’hiver. Loin des belles fables enneigées, Of Grace and Gravity, inspiré d’un esprit des Lumières, fait résonner un son crasseux et puissant, entre passé et présent, venu des catacombes parisiennes...

Lire

Si la scène black metal francophone demeure très active de manière générale ces derniers temps, les bonnes pioches se font cependant plutôt rares, ou du moins ont de plus en plus de mal à percer tant la qualité et la quantité sont au rendezv-ous. Pionnier du genre français en Ile-de-France depuis 1994, Merrimack ressort d’outre-tombe avec cet excellent Of Grace and Gravity, fruit de leur troisième collaboration avec le label marseillais Season of Mist,..

Lire

C’est à la vitesse de la lumière que les jeunes Bordelais d’Exocrine interprètent leur musique (atteignant parfois 400 bpm sur une chanson !), et multiplient aussi le rythme effréné de leurs productions en studio. Legend est déjà leur sixième album et s’avère d’ores-et-déjà une référence sur la scène techno-death metal européenne. Fort d’un nouveau contrat avec le label français Season Of Mist...

Lire

Publicité