Chroniques

La bande de Kellin Quinn parvient à délivrer des messages forts et traiter de sujets importants tels que la santé mentale avec une production léchée, pleine d’énergie et de bonne vibes. Une cure qui tombe à pic en cette période automnale !

Lire

Enfin, la voici la nouvelle bête de Nostromo, représentée ici par Bucephale, la célèbre monture d'Alexandre le Grand sur le superbe artwork noir & blanc de ce troisième véritable album studio. Il faut avouer que nos amis helvètes aiment se faire désirer et prendre leur temps…

Lire

Deux ans après The Bastards, les trois frangins de Palaye Royale dévoilent Fever Dream, un quatrième album qui marque l’âge de raison pour les mauvais garçons de Los Angeles !

Lire

Depuis 2012, l’évolution n’a cessé de grandir chez Architects, un groupe loin des clichés metalcore. Holy Hell en 2018 prouvait une fois de plus que le talent était inné même malgré la perte de Tom Searle en août 2016. Josh Middleton (Sylosis) s’est complètement incorporé en 2017 et il est vrai que le groupe anglais en sort aussi grandi grâce à lui désormais.

Lire

Doté d’une pochette d’album symbolique qui a le mérite d’être claire (en signe de protestation : les cornes du diable, un point levé, et un doigt d’honneur, tous se détachant de leurs chaînes,) mais ne brille ni par sa beauté ni sa subtilité

Lire

Après un album très remarqué, Gods Of Tomorrow, au côté de son autre groupe Victory en 2021, et une escapade solo Two For A Lie parue la même année, l’ancien gratteux d’Accept, Hermann Frank, est de retour avec un nouveau projet : Iron Allies.

Lire

Un peu trop rapidement estampillé à ses débuts « death métal moderne » à la Gojira mais aussi Dagoba pour ses influences thrash et l’aide du producteur/chanteur Shawter, le groupe phocéen a progressivement évolué à partir de l’EP Another Path… (autoproduction) qui ouvrit en 2014 un nouveau chemin afin de se détacher de ses étiquettes un peu trop collantes

Lire

Un premier album avec zéro défaut ! Telle fût en effet ma première pensée à l’écoute des dernières notes. Il ne faisait nul doute que Harun Demiraslan est un musicien talentueux.

Lire

C’est depuis janvier 2017 qu’Antoine Duffour, fondateur d’Hypnagone du côté de Nancy, peaufine "Qu’il Passe", album à l’architecture complexe et complète, structuré dans sa déstructuration.

Lire

Comme toujours avec CBP (pour les intimes), Banefyre est un opus engagé. La musique de nos voisins d’outre-Manche dénonce ici la stigmatisation des outsiders et des plus faibles.

Lire

Au départ, Avatarium était le bébé de Leif Edling, mastermind de Candlemass (les pontes du doom metal lyrique qui sortent aussi d’ailleurs le mois prochain leur tout nouvel opus Sweet Evil Sun (Napalm Rec.)

Lire

Publicité